Type of resources
accessConstraints
diffusionmodes
Geoportal themes
Metadata standard
Contact for the resource
status
Representation types
infraSIG
Scale
Service types
Years
GEMET keywords
INSPIRE themes
From 1 - 10 / 790
  • Ce service permet la consultation, recherche et identification des données SEVESO en région wallonne, au format ArcGISServeur. Ce service est à intégrer dans une application ou un SIG-logiciel.

  • Ce service de visualisation REST permet de consulter les couches de données constitutives de la série "Patrimoine - Biens mondiaux".

  • Ce service de visualisation REST permet de consulter les couches de données relatives au réseau routier régional et bornes associées

  • Ce service permet de consulter le jeu de données "Concessions minières" rassemblant les limites des concessions minières et les zones (du couchant de Mons) considérées comme déhouillées.

  • Application cartographique permettant de visualiser les écotopes produits dans le cadre du projet LifeWatch Wallonia-Brussels (LW-WB). Les écotopes sont de petites unités du paysage écologiquement homogène. Afin de permettre leur visualisation, les partenaires de recherche de ce projet, à savoir l'"Earth and Life Institute" (UCL - ELIe) et l'Unité Biodiversité et Paysage (ULg-Gembloux ABT) ont mis en place ce géoportail "LifeWatch Belgium Portal" proposant les fonctionnalités suivantes : - visualiser le jeu de données "Ecotopes" en considérant les classes de couverture de sols caractéristiques; - réaliser des cartes personnalisées en combinant les paramètres caractéristiques des écotopes (couverture, profondeur du sol, température, précipitation, etc.) par affectation sur trois canaux (R,V,B); - télécharger librement le jeu de données au format FileGeodatabase; - disposer d'informations complémentaires sur le projet LifeWatch-WB (résumé, bulletins semestriels); - faire le lien avec le géoportail européen. Les écotopes sont consultables en superposition des orthophotos 2015 fournis par le SPW ou un fond OpenStreetMap.

  • Cette couche de données reprend les zones du territoire wallon ayant subis au moins un événement d'inondation historique significatif au sens de la Directive Inondation entre 1993 et 2016. La Directive 2007/60/CE, dite Directive Inondation (DI), fixe les dispositions relatives à l'évaluation et à la gestion des risques d'inondation. Elle requiert que chaque Etat membre réalise une évaluation préliminaire des risques d’inondation (EPRI ou Preliminary Flood Risk Assessment - PFRA) au sein de son territoire. Cette évaluation préliminaire doit permettre d'identifier les zones à risque potentiel significatif d'inondation en Wallonie et, partant, d'établir des plans de gestion des risques d’inondation. L'EPRI se fonde entre autres sur les inondations historiques qui se sont déroulées en Wallonie, qui ont une réelle probabilité de se reproduire à l’avenir et qui ont eu un impact significatif sur la santé humaine, l'environnement, le patrimoine culturel et l'activité économique au moment où elles se sont produites ou n’en ont pas eu mais pourraient en avoir un si elles devaient à nouveau se produire (DI - Art. 4.2.b). Dès lors, les zones touchées par ces inondations historiques (par débordement ou ruissellement) ont fait l'objet d'une cartographie. Dans un soucis d'uniformisation de l'information spatiale, Les événement sont rapportés à l'échelle des bassins versants contributifs des secteurs PARIS (cf. généalogie). La couche de données résultantes "PFRA - Past Events" est polygonale où chaque multi-polygone représente un événement d'inondation. En attributs sont rapportées la date du début et de la fin de l'événement, son nom, le type d'inondation, etc. La couche de données indique que les 262 communes de la Wallonie ont toutes connu au moins un évènement d’inondation sur leur territoire, entre 1993 et 2016, que ce soit par débordement de cours d’eau ou par ruissellement.

  • Ce service de visualisation REST permet de consulter les couches de données relatives aux avant-projets et projets de modification du Plan de Secteur

  • Cette couche reprend la délimitation des niveaux trophiques qui caractérisent la disponibilité du sol en éléments minéraux nécessaires à la nutrition des essences forestières. Dans le cadre de la révision du Fichier écologique des essences et du Guide de boisement, les deux principaux outils à disposition du gestionnaire pour la bonne adéquation essence-station forestière, une carte des niveaux trophiques a été générée sur base de la clé de détermination actualisée du niveau trophique. Définir le niveau trophique d’une station revient à évaluer le degré de disponibilité de son sol en réserves nutritives pour les essences forestières. Il va de soi que les essences présentent une productivité variable en fonction de la richesse du sol et donc, du niveau trophique. En regard des nouvelles fiches essences, la détermination du niveau trophique permet dès lors au gestionnaire de se positionner vis-à-vis de la question de la richesse chimique du sol quant au choix des essences à favoriser sur la station en question. Cependant, la clé de détermination des niveaux trophiques proposée dans le Fichier écologique des essences se base sur des paramètres abiotiques qui sont relativement complexes. Des connaissances dans les domaines de la pédologie et de la géologie sont nécessaires en plus de devoir parfois effectuer certaines mesures de terrain ou en laboratoire (pH ou présence de calcaire actif). La présente couche de données constitue une automatisation de la clé trophique. Elle permet donc, pour tout gestionnaire forestier, de localiser rapidement les différents niveaux trophiques au sein de ses peuplements et ainsi, lui facilite la tâche du choix des essences. En outre, elle offre la possibilité de développer des cartes de risques selon quatre niveaux d’aptitude définis pour le nouveau Fichier écologique des essences (optimum, tolérance, tolérance élargie et exclusion). Il est conseillé de combiner la cartographie des niveaux trophiques avec celle des niveaux hydriques et la carte bioclimatique de Wallonie afin d’établir plus précisément si il y a adéquation entre une essence et une station forestière donnée. Six niveaux trophiques découlent de la clé du nouveau Fichier écologique des essences: • -3 : Sols hyper-oligotrophes • -2 : Sols oligotrophes • -1 : Sols méso-oligotrophes • 0 : Sols mésotrophes • 1 : Sols eutrophes • 2 : Sols carbonatés Le niveau trophique 0 (sols mésotrophes) comprend des sols ayant une bonne réserve en éléments minéraux, assurant une nutrition équilibrée des essences. Les niveaux trophiques -1, -2 et -3 consistent en des sols de plus en plus pauvres et de plus en plus acides. Le risque d’intoxication directe des essences par divers éléments (Al, Fe, Mn) devient de plus en plus élevé en allant du niveau trophique -1 au niveau trophique -3. Le niveau trophique 1 (sols eutrophes) comporte des sols riches dans un contexte calcaire. Le niveau trophique 2 correspond à des sols carbonatés, c’est-à-dire des sols présentant une abondance de carbonates de calcium, ce qui peut provoquer un risque de déséquilibre nutritionnel ou d’intoxication pour les essences dites "calcarifuges". La détermination du niveau trophique 2 se base sur la Carte Numérique des Sols, de la carte des formations carbonatées et de la carte des pH suivant la clé d'interprétation des niveaux trophiques présentée en ressources associées. Cette détermination doit faire l’objet d’une vérification (test à l’acide HCl ; mesure du pH) en laboratoire ou sur le terrain. Il est important d’insister sur le fait que cette couche de données n’est applicable qu’en zones forestières et non dans un contexte agricole où les sols ont été fortement modifiés. De plus, dans le domaine des sols acides, il est très probable que les sols de forêts issues des reboisements des zones agricoles puissent avoir un niveau trophique plus élevé que celui indiqué par cette cartographie. Les zones urbanisées ne présentent pas de valeur. Finalement, notons que la méthode de détermination des niveaux trophiques par une approche de terrain reste toujours plus précise que la simple utilisation de la carte. Le résultat cartographique des niveaux hydriques est un raster généralisé de 10m de résolution spatialement continu sur l'ensemble du territoire wallon.

  • Ce service de visualisation REST permet de consulter les couches de données "Bassins versants fluviaux" et "Bassins versants du Plan de Gestion".